Aeon Cliff

 
Luc
Fondateur/Dieu déchu
avatar
Messages : 270
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Point de vie:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Aeon Cliff Mer 20 Aoû 2014 - 14:11
"Je ne sais pas quand les rouages de mon destin se sont mis en places. Ce que je sais, c'est qu'il n'est pas encore terminé" Aeon Ier d'Ultima

Fiche d'identité
Nom : Cliff
Prénom : Aeon
Surnom : Aeon le Grand
Age en 585 : 198 ans
Date de naissance : 387
Sexe : Homme
Pays : Ultima
Race : Mi-homme, mi-elfe de la nuit. Il fait partit des rares elfes de la nuit qui peuvent vivre très longtemps
Religion : Culte Impérial des Dieux de Fatalis


Physique et mental


Description physique :
L'Empereur est un homme relativement grand, dont la taille atteint facilement le mètre quatre vingt-dix. Il possède un corps relativement musclé, mais finalement assez svelte de part sa taille, avec de courts cheveux blonds. Il possède des yeux d'un bleu très clair, presque livide. Ses yeux semblent toujours calme, comme si ils pouvaient lire dans le coeur des gens, et lui confère un grand charme. Son visage est composé de traits fins, d'un nez courts et d'une fine bouche qui contribuent au charme physique de l'Empereur.
Ses tenues sont toujours très recherchés, de grande qualités, et les couleurs dominante sont le rouge, le noir et l'or.
Aeon a eut la chance de faire partit des elfes de la nuit qui peuvent vivre extrêmement vieux, ainsi, son corps semble toujours avoir la vingtaine malgré son âge.
Malgré le fait qu'il soit à moitié Elfe de la Nuit, cela n'est pas visible physiquement.

Descriptions psychologique :
Aeon est un homme calme, pragmatique et qui garde son sang-froid. Il est un homme généreux et bon envers sa population, ce qui lui vaut un grand amour des gens d'Ultima, il est notamment réputé pour ses bains foules, qu'un écrivain a par exemple décris comme ayant été inventé pour lui. Il est ainsi un dirigeant aimé, mais dirige l'Empire d'une main de fer. Il est déterminé et peut se montrer intransigeant et terrible envers ses ennemis. Politiquement parlant, il est comment un serpent, profitant des faiblesses de ses pairs pour s'assurer du bien de l'Empire, mais s'arrange toujours pour rester un dirigeant aimé. Il est aussi considéré comme un des plus grands esprits militaires de son temps.


Histoire




Chapitre 1 : La naissance d'une légende

An 380. Le Royaume de Shoggoth lance son invasion d'Ultima ses armées déferlèrent sur le continent, prenant rapidement le contrôle de la côte est, malgré l'union des clans sous la banière de Max Arrington. Les démons et les elfes de la nuit prennent le contrôle des villages. Ils s'y installent, avant d'être chassé, en 387, par les forces combinés d'Arrington et de Kawam Zignar.
Cependant, leur présence marqua les esprits. Et parfois les corps.
L'un des clan de la côte est, un clan moyen, respecté, mais pas craint, fut particulièrement en contact avec une division d'elfes de la nuit du royaume de Shoggoth. Ce Clan était le clan Cliff.

Le Chef du clan se nommait Alexandre Cliff. Il était un homme qui atteint sa trentaine année au moment de l'invasion. Il avait hérité la position de chef suite à la mort de son père, tués par les troupes du Royaume de Shoggoth. Il avait également un frère cadet, Julius Cliff, qui avait, en 380, 22 ans, ainsi que deux sœurs : Anna Cliff, de 34 ans, et la plus jeune, Maria Cliff, de 8 ans. Alexandre Cliff était un homme qui détestait donc particulièrement les démons, et surtout, les elfes de la nuit, qui avaient tué son père. Cependant, il était aussi un homme sage et bon, qui ne voulaient pas partir dans une résistance ouverte face à ses ennemis, ce qui ne feraient que coûter la mort inutile des habitants des territoires contrôlés par le clan Cliff, et qui n'apporterait rien. Il décida donc d'adopter une approche différente. Il se rapprocha de la 4ème division d'elfe de la nuit, la plus importante, dirigée par le Général Vulzyn, plus tard connu sous le nom du « Héros Noir » de Shoggoth.

Alexandre organisa entre le Clan Cliff et la division du Général Vulzyn des liens, il offrit notamment des lieux aux troupes des Elfes de la Nuit pour qu'ils se logent, et leur vendit également à bas pris des vivres, pour gagner la confiance de Vulzyn. Et cette stratégie se révéla payante. En 387, Vulzyn accepta une invitation à dîner, en compagnie de sa garde rapprochée, proposée par le Clan Cliff, persuadé que ce dernier avait accepté son infériorité. Cependant, cela n'était pas vrai. En réalité, le vin qui fut servit à Vulzyn et à ses gardes étaient du vin empoisonné. Cependant, une erreur capitale fut commise. Vulzyn avait pris un intérêt pour Maria Cliff, la jeune sœur d'Alexandre Cliff, qui avait alors à l'époque 15 ans. Lors du dîner, il offrit son verre de vin à Maria, une coutume de séduction de sa famille. Cependant, le verre étant empoisonné, Maria refusa de le boire, ce que Vulzyn trouva étrange. Il se tourna ensuite vers Alexandre Cliff.

-Buvez ce verre, je vous prie.

Il tendit le verre à Alexandre Cliff. Ce dernier sachant que le verre était empoisonné, ne répondit rien, refusant de le boire. Il se contenta de faire un petit signe, discret, à Julius, qui se trouvait derrière Vulzyn. Julius sortir alors une dague, et s'élança d'un bon vers Vulzyn, pour planter sa dague dans le cœur du « Héros Noir » Cependant, ce dernier, grand guerrier, remarque le petit geste, et, jetant la coupe de vin par terre, dégaina son épée, évita le coup de dague, et, d'un coup de lame, fit perdre à Julius son avant-bras et son œil droit. Alexandre ordonna alors aux soldats du clan Cliff d'éliminer Vulzyn, tandis que sa garde rapprochée l'entourait. Il fonça alors vers Maria Cliff, lui passa sa lame sous sa gorge, la prenant en otage, et parvint à fuir, après une bataille sanglante, coûtant notamment la vie à Anna Cliff.

Vulzyn ramena Maria Cliff dans un fort dans lequel il logeait, sur la côte est d'Ultima. Il la fit monter dans sa chambre. La jeune fille possédaient de cours cheveux bruns, ainsi qu'un visage d'ange et des grands yeux bleus, purs et innocents. Lui possédait une peau extrêmement pale, un corps grand et fin, des yeux petits et froids, une cicatrice au niveau de l'oeil gauche, qui couvrait tout son visage, et enfin, de longs cheveux bleus, il était ainsi tout l'opposé de la jeune fille, visiblement apeuré. Vulzyn, qui aimait que les autres acceptent sa domination, dit simplement à Maria :

-Donne toi à moi, ou je ferai massacrer tout ton clan.

La jeune fille n'eut d'autre choix que d'accepter, à contre cœur, les demandes Vulzyn, qui la viola ainsi à répétition, nuit après nuit, pendant plusieurs semaines, détruisant peu à peu la jeune fille, qui n'eut d'autre option que de se résigner à son sort, à contre-coeur. Cependant, cela ne dura que jusqu'à l'arrivée, peu de temps après, des troupes de la coalition, menées par Max Arrington et Kawam Zignar. Vulzyn essuya une défaite. Contrairement à ce qu'il avait prévu, il fut forcé de rentrer à Shoggoth, laissant Maria sur place, dans cette prison dorée dans laquelle il l'avait enfermé.

Alexandre, dès l'arrivée des troupes coalisés, avait rejoint l'armée, accompagné de ses hommes, et il sauva sa jeune sœur, prisonnière du fort. Il la ramena au clan, et laissa ses troupes sous le commandement d'Arrington. Sa sœur ne dit rien durant l'intégralité du chemin. Quand il revint au clan, elle fut amené à l'hôpital, pour qu'on vérifie qu'elle ne soit pas blessé. Elle fut traité avec le plus grand soin par le clan, et commença, peu à peu, à se remettre des événements choquant.

Cependant, on remarqua vite un changement chez elle, et on comprit vite d’où cela venait. La jeune fille était enceinte. On ignorait qui était le père, même si on soupçonnait Vulzyn de l'être, cependant, personne n'osait poser des question à Maria sur sa captivité. Ainsi, il fut décidé d'attendre la naissance de l'enfant, pour effectuer un test ADN, et vérifier si l'enfant était l'enfant d'un elfe de la nuit.

Plusieurs mois plus tard, l'enfant naquis. Des test ADN furent effectués. Cependant, Alexandre subtilisa les résultats. Mais son frère Julius le surprit à tenter de modifier les résultats. Il découvrit qu'en réalité, le père de l'enfant n'était autre qu'Alexandre lui même. En réalité, Maria n'était que la demi-soeur d'Anna, Alexandre et Julius. Sa mère était la seconde femme de leur père. Cependant, la mère de Maria, morte en même temps que le père de la fratrie, n'avait que 4 ans de plus qu'Alexandre, de plus, il était de notoriété publique que ce dernier était amoureux d'elle. La vérité éclata ainsi au grand jour : Alexandre, suite à la mort de la femme qu'il aimait, avait violé Maria, la fille de cette femme, peu de temps avant son enlèvement.

Cependant, il s'agissait entièrement d'un stratagème. Maria avait parlé à Alexandre de son enlèvement. Ce dernier savait donc que Vulzyn avait violé fréquemment Maria, et qu'il fut le seul à avoir des relations sexuelles avec elle. L'identité du père était donc évidente. Il avait donc falsifié le rapport, puis s'était laissé fait prendre, pour faire croire qu'il tentait non pas de falsifier l'identité de Vulzyn, mais la sienne. Alexandre, juste après cela, confia en secret à Maria qu'il lui fallait avouer s'être faite violer par Alexandre, ce à quoi elle refusa. Cependant, lorsque celui ci lui expliqua que c'était la seule façon de préserver la vie de l'enfant, elle finit par accepter, à contre cœur. Elle demanda cependant à Alexandre de choisir le nom de l'enfant. Il lui répondit simplement « Aeon », avant de disparaître, laissant le clan à son frère, Julius Cliff.

Voila comment est né Aeon Cliff.

Chapitre 2 : Grandeur et disgrâce de l'Héritier des Cliff

Maria dédia alors toute son énergie à élever son fils, avec l'aide du clan. Julius ayant été découvert comme étant stérile, Aeon fut élevé pour devenir le digne héritier du clan Cliff. Il reçut ainsi une éducation de grande qualité, pour devenir plus tard un chef capable pour le clan Cliff. Il grandit très proche de sa mère, possédant une très forte relation avec elle, qui fut une mère très compétente, malgré son jeune âge.

Arrivé à 20 ans, Aeon reçu ses premières armes, devenant un général pour le Clan Cliff. Ayant reçu une éducation militaire de qualité, et possédant en plus une grande intelligence. Il remporta de nombreuses victoire, très jeune, et son nom se répandit dans Ultima, comme celui d'un général à redouter.  Aeon était au sommet de sa gloire au sein du clan Cliff, et l'avenir du clan semblait assuré.  Mais rien n'est jamais joué d'avance.

La gloire d'Aeon dura encore une dizaine d'année. Durant cette période, il rencontra une jeune femme du nom d'Elena. Elle n'était que la fille du chef d'un petit clan qui ne semblait pas enclin à se rapprocher du clan Cliff. Il la rencontra à l'occasion d'un bal organisé par le clan Cliff, auquel fut notamment invité ce clan. Aeon tomba sous le charme de cette jeune femme. Il avait 23 ans, et elle 19. Aeon proposa alors à Julius un plan pour se rapprocher de ce clan. Si Aeon l'héritier du clan Cliff, venait à épouser Elena, alors Julius était sur de s'assurer de la loyauté de ce clan. Aeon, de son côté, était persuadé de pouvoir passé le reste de ses jours auprès de celle qu'il aimait.

Le plan d'Aeon fonctionna à merveille, et un an plus tard, à force de courtiser Elena, cette dernière succomba au charme du jeune général. Un mariage en grande pompe fut alors organisé par les deux clans, scellant à la fois une alliance qui, à long terme, aurait dut unir les deux clans sur le long terme, mais aussi le bonheur d'Aeon et d'Elena. Leurs premières années de couple furent un bonheur idyllique, et le clan Cliff gagnait en puissance. Cependant, c'était sans compter sur la cruauté du destin, qui n'allait pas laisser Aeon vivre dans le bonheur insouciant.

Au fur et à mesure qu'Aeon vieillissait, des doutes commencèrent à planer, doutes qui atteignirent leurs paroxysme l'année de ses 31 ans. Le corps de l'héritier des Cliff ne semblait pas changer. Pendant plusieurs année, il resta absolument toujours le même. Il ne changea jamais. Les membre du clan commencèrent à avoir des doutes sur la réelle parenté de l'enfant, tandis que Julius Cliff, lui, devenait de plus en plus paranoïaque.

La folie de Julius Cliff avait toujours été présente, mais s'était, au fil des années, renforcé, jusqu'au point de le rendre complètement paranoïaque. Dès son plus jeune âge, il se sentait délaissé par son père, qui préférait s'occuper d'Alexandre, l'héritier. De plus, la mort de sa mère, et le remariage de son père l'avait laissé sans l'amour d'une mère, amour qu'il trouva auprès de sa sœur aîné, Anna, ce qui calma sa démence. Cependant, suite à la perte de son bras et de son œil, et à la mort de sa sœur aux mains de Vulzyn, ainsi que la capture de sa sœur, il devint fou de rage, possédant une haine viscérale contre les elfes de la nuit. La disparition de son frère l'avait forcé à se méfier de sa famille, et enfin, deux tentatives ratés d'assassinat avait achevé de le rendre complètement paranoïaque, doutant de tout et de tous, y comprit de sa propre famille.

Julius Cliff se rapprocha ainsi d'Elena Cliff. Il lui fit croire qu'Alexandre, que tout le monde croyait être son père, était atteint d'une maladie génétique, dont lui seul était au courant, et qu'il fallait voir si Aeon l'était lui aussi. Il lui demanda de récupérer un échantillon de son ADN, dans son sommeil, sans lui en parler, pour ne pas l'inquiéter. La jeune femme, crédule et inquiète pour son mari, effectua ce que lui avait demandé Julius, qui utilisa cet échantillon d'ADN pour effectuer de nouveaux tests.

Julius découvrit alors qu'Aeon possédait sur sang d'elfes de la nuit, et en déduit que son père n'était autre que Vulzyn. Fou de rage, et détestant de manière irrationnelle cette race, il condamna Aeon à mort, rendant public la vérité sur son père, au grand malheur de sa mère. Aeon, lorsqu'il apprit cela, décida de prendre la fuite, emmenant Elena avec lui. Les deux coururent pendant plusieurs jours, chassé par le clan Cliff, mais aussi le clan d'Elena.

Cette fuite fut malheureusement le théâtre d'une des scènes les plus tragiques de l'histoire d'Aeon. La mort de sa bien-aimée. Aeon et elle avaient trouvé refuge dans une petite maison abandonnée, pensant avoir semé les assaillants. Sa femme n'ayant plus mangé pendant plusieurs jours, Aeon décida d'aller récupérer un peu de nourriture dans la forêt. Cependant, la main du malheur planait toujours au dessus de sa tête. Lorsqu'il revint à la maison, il put apercevoir trois hommes, et la porte ouverte. Il s'agissait de trois chasseurs de primes... Aeon ne voulait pas y croire. Il fonça dans la maison, pour assister à la mort de sa femme, transpercé par une balle, lui offrant un dernier sourire. Fou de rage, il tua les trois hommes en un instant, étant un épéiste hors pair, pour rajouter du sang dans la pièce. Il tomba à genoux au près du cadavre d'Elena, poussant un ultime cri de douleur.
De son côté, le clan Cliff vit la fin de sa période de grandeur, suite à la perte de son plus grand général.

Chapitre 3 : Les années d'errance.

Aeon commença ensuite de longues années d'errance, qui commencèrent en cette fin d'année 418. Au début, Aeon, qui avait perdu sa raison de vivre, errait sans raison, sans même vouloir réellement survivre. Cependant, par instinct, il resta en vie. La seule motivation qui le gardait en vie, c'était le fait de savoir que s'il mourrait, les assassins d'Elena auraient gagné. C'est cette seule idée en tête qu'il survécu pendant plusieurs années. Aeon devint ainsi un survivant, la vie l'ayant quasiment quitté.

Il continua cette vie pendant 5 ans, se trouvant toujours à la frontière entre la vie et la mort. Son errance l'amena jusqu'à la ville d'Ydran, dans laquelle il resta pendant plusieurs jours. Sa vie changea au détour d'un hangar. C'était un soir, dans le port d'Ydran. Aeon n'avait aucune raison de se trouver ici, cependant, le fait est qu'il s'y trouvait. Tandis que le soleil se couchait, Aeon put entendre les cris d'une jeune fille, provenant d'un hangar. Aeon suivit la voix, se demandant ce qui se passe. Il trouva alors une jeune fille, d'une dizaine d'année, avec de longs cheveux bruns, et de profonds yeux noirs, entourée par 3 bandits, qui voulaient visiblement voler la jeune fille.

-Qu'est-ce que vous faîtes là ?

Pour une raison qui lui était inconnu, Aeon décida de prendre la défense de la jeune fille. Les 3 bandits se retournèrent, et tentèrent d'attaquer Aeon, qui les élimina rapidement. Il se rapprocha de la jeune fille. Elle devait avoir une dizaine d'année, et semblait être une orpheline. L'enfant, intimidée, remercia son sauveur, qui se baissa pour lui parler.

-Tu as un endroit auquel retourner ?

L'enfant secoua sa tête, négativement. Elle n'avait plus de parents, ils étaient morts dans une des guerres qui ravageaient constamment Ultima. Aeon réfléchit. Il n'avait plus de raison de vivre, et cette enfant devait être dans le même cas que lui. Il décida donc de la recueillir, et de l'élever, pour lui permettre de vivre. Il lui proposa donc de le suivre, lui disant qu'il pourrait lui offrir une nouvelle vie. Le fillette fut d'abord réticente, mais après que le futur Empereur lui ait donné à manger, ainsi que des vêtements sans rien attendre en retour, elle accepta de le suivre.

Aeon avait récupéré au fil de son errance une certaine somme d'argent, assez pour subvenir temporairement aux besoin de lui, et de la jeune fille, qui se prénommait Alice. Il décida qu'il était temps de quitter Ultima. Il avait pendant 2 ans put voir de ses propres yeux la guerre qui ravageait ce pays depuis plusieurs siècles, et ne voulait pas que ce soit ici qu'Alice grandisse. Il décida donc d'embarquer avec elle dans un bateau pour Shae.

Le temps dans le bateau fut le temps pour Aeon d'apprendre la vie de la jeune fille. Alice avait perdu ses deux parents à la guerre : ils étaient des soldats d'Ydran, et avaient péris lors d'une offensive d'un clan ennemi à Ydran. La jeune fille s'est alors retrouvée seule, orpheline, et n'eut d'autre choix que de devenir une mendiante. Aeon l'avait sauvé, alors que 3 bandits voulaient la capturer pour la revendre au marché aux esclaves. Aeon lui raconta son histoire d'une façon édulcorée. La jeune fille n'avait que dix ans, et il ne voulait pas la choquer avec certaines horreurs. Le voyage fut l'occasion pour eux de renforcer leur lien jusqu'à leur arrivée à Shae.

Une fois arrivée, Alice fut charmée par la beauté de la ville, admirant l'architecture elfe, et Aeon accepta de lui faire visiter la ville, heureux d'enfin voir un sourire sur le visage de cet enfant. Cependant, Aeon pensait aussi qu'il faudrait à l'enfant un endroit plus calme et plus tranquille pour s'épanouir. Il décida donc d'acheter des billets de trains, pour se rendre dans la Grande Plaine de Gaïa, prêt de Termina.

Aeon et Alice prirent donc le train pour se rendre à Termina. Cependant, il y eut un incident sur la route. Le train, saboté par des pilleurs, dérailla et se retourna. Aeon protégea Alice, cependant, lorsque le train se retourna, l'impact rendit les deux passagers inconscient, Aeon ayant tout de même le temps de protéger Alice avec son propre corps.

Lorsqu'il se réveilla, il ne reconnut pas le décors autour de lui. Il se trouvait dans un lit. Lorsqu'il fit attention au décors, il se rendit compte qu'il était dans une maison. Il ne comprenait pas ce qu'il faisait là. Cependant, une pensée, avant toutes les autres, lui vint à l'esprit.

-Alice !

Il s'était redressé, brusquement, en sueur... Ou était-elle. Il tourna la tête, pour voir une jeune femme, visiblement étonné par la réaction d'Aeon. Elle était jeune, environ 18 ou 19 ans, avaient de cours cheveux blonds, de grands yeux bleus, et un visage d'ange. Elle lui expliqua ce qui s'était passé. Elle vivait dans un village proche de l'endroit ou le train s'était retourné. Alerté par ce qui s'était passé, elle arriva en courant, pour trouver deux survivants, Aeon et Alice. Accompagné de plusieurs villageois, elle les ramena chez elle, pour s'occuper d'eux. Aeon fut soulagé de savoir qu'Alice était vivante. Il la retrouva en bonne santé, et en pleine forme.

Tandis qu'il s'excusa pour le désagrément occasionné, et qu'il s'apprêtait à partir, la jeune femme, prénommée Adeline, les invita à rester chez elle, après avoir appris de la bouche d'Alice leur histoire. Aeon fut d'abord réticent, mais fut convaincu par l'affection que portait Alice à celle qui les avait recueillit. C'est ainsi, qu'à l'aube de l'an 424, Aeon, qui avait 34 ans, et Alice, qui en avait 10, commencèrent à vivre chez Adeline Gallant.

Adeline avait quitté Termina pour s'installer dans le petit village de Chamoise. Elle n'avait jamais aimé l'ambiance de la ville, et préférait vivre à la campagne. Elle était devenu professeur à l'école du village, et semblait bien vivre, du moins assez pour permettre à trois personne de vivre, avant qu'Aeon lui même ne devienne professeur, enseignant l'histoire aux jeunes enfants. Aeon devint rapidement un nouveau père pour Alice, qui l'adorait, s'occupant notamment de son éducation au fur et à mesure qu'elle grandissait, pour qu'elle n'ait pas besoin de quitter le village pour obtenir une éducation de qualité.

Commença alors une période de bonheur dans la vie d'Aeon. Qui plus est, à force de vivre ensemble, Aeon et Adeline finirent pas tomber amoureux l'un de l'autre, devenant alors un couple 2 ans plus tard, alors qu'il avait 36 ans et elle 21, au grand bonheur d'Alice, formant alors une famille complète et heureuse.

Ce bonheur dura encore 4 ans, jusqu'à ce qu'Alice entre dans sa seizième année, en 430. Depuis quelque temps, elle montrait des signes de faiblesse qui inquiétaient Aeon, cependant, ce fut à ce moment que son état de santé commença à se dégrader grandement. Aeon, qui ne possédait pas de capacités de médecines, fit le tour des communautés pour trouver un médecin pour la soigner, avant de finalement l'emmener à Termina pour la faire examiner par un médecin. Ce dernier expliqua qu'Alice avait une maladie qu'elle tenait de ses parents. Il lui expliqua aussi que la maladie aurait put être soigné si les parents l'avaient amené dès ses 11 ou 12 ans, avant même que les premiers symptômes ne se manifestent. Cependant, c'était trop tard. Elle allait bientôt mourir.

Aeon, désemparé, passa de nombreuses nuit à son chevet, à prier un quelconque dieu de la sauver. Cependant, personne ne répondit à son appel. Un soit, tandis qu'Alice devenait de plus en plus faible, elle lui sourit, avant de lui dire :

-Ne t'inquiète pas Papa, je vais guérir. Je t'aime trop pour te laisse tout seul. Je serai toujours là, avec Maman et toi, et nous continuerons à vivre heureux.

Ce furent les derniers mots qu'Alice prononça. Elle s'endormit ensuite, pour s'éteindre définitivement. La vie d'Aeon se brisa à nouveau, et il crut à nouveau que son existence n'avait plus aucun sens. Il ne trouva un quelconque réconfort que dans les bras de sa femme, entrant alors dans une période de dépression longue de 2 ans.

Au bout de ces 2 ans, Aeon retrouva enfin le goût de la vie, peu à peu, décidant de mettre le passé derrière lui, pour se consacrer à sa femme, et au bonheur qui lui restait. Cependant, c'était sans compter sur la main invisible du destin, qui continuait à faire s'abattre sur le futur Empereur la calamité qui s'était déjà abattue sur lui pendant toute sa vie.

Un Dragon. Une espèce que beaucoup pensaient de légendaire. Une fable, un mythe. Mais non, les dragons existaient, et cela, Aeon allait l'apprendre.
Un Dragon attaqua, un soir, sans raison, le village. Aeon fut surpris dans son sommeil. Quand il compris ce qui se passait, il saisit sa femme pour s'enfuir. C'est à ce moment qu'un jet de flammes passa devant lui. Sa vision s'était, pendant un instant remplie de flammes. Le moment suivant, Adeline avait disparut. Il ne restait plus qu'un squelette. Aeon resta sur place, tétanisé. Sans bouger. Comment survécut-il à l'attaque ? Lui même l'a oublié.

Il ne reprit ses esprits que quelques jours plus tard. Il ne savait pas ce qu'il avait fait entre temps, sûrement son corps s'était lui même échappé, sans écouter son esprit, qui s'était éteint pendant quelques temps.
Encore une fois Aeon perdait tout. Cependant, cette fois ci, il ne sentit pas le vide dans son corps, mais autre chose. Il sentit un autre sentiment... Un sentiment fort... Un sentiment brûlant.... Un sentiment violent. Il lui restait quelque chose. La vengeance.

Aeon partit donc en quête de pouvoir, pour avoir la puissance d'éliminer le dragon qui avait réduit ce qu'il restait de sa vie en cendre. Il fouilla de nombreuses ruines, à la recherche de capacité ou de magie. Il erra ainsi dans le monde, en quête de puissance, jusqu'en 437.

L'année 437 marqua en effet un changement radical pour Aeon. Il entendit la rumeur de la présence de ruines détenant un immense pouvoir en Ultima. Il se décida à retourner dans sa terre natale, 17 ans après l'avoir quitté, à la recherche de ces ruines.

Il finit par les trouver, dans les grandes plaines glacées du sud d'Ultima. Les ruines étaient remplies de pièges, cependant, si Aeon en déjoua quelques un, la plupart avaient déjà été déjoués. Il s'inquiétait de la possibilité que la puissance ait déjà été volé. Lorsqu'il arriva tout au fond des ruines, il trouva un vieil homme, blessé, à côté du cadavre d'un monstre. Il se rapprocha de l'homme qui était encore en vie. Ce dernier put le voir arriver.

-Qui êtes vous ? demanda le vieil homme
-On me connaît sous le nom d'Aeon Cliff

Une lumière sembla s'allumer dans les yeux bleus de l'homme. Il lui dévoila alors son nom : l'homme n'était autre qu'Alexandre Cliff. Aeon fut stupéfait de rencontrer son oncle dans un endroit comme celui-ci. Alexandre raconta alors son histoire à Aeon.
Après avoir quitté le clan Cliff, Alexandre se dirigea vers Shoggoth. Il avait entendu dire que le nouveau régime, qui s'opposait à celui de Zokram, était en danger. Le vieil homme, qui ne pouvait pas pardonner à Zokram ce qu'il avait fait, refusait de voir son régime se remettre en place. Il échoua à faire avorter le coup d'Etat de 393. Cependant, il parvint à faire autre chose. Il parvint à tuer Vulzyn, lors de son propre coup d'Etat, avant de s'enfuir vers Termina. Il chercha alors pendant 40 ans une puissance nécessaire pour renverser à nouveau le régime de Shoggoth. Et il l'avait trouvé, dans ces ruines. Cependant, le monstre gardien avait très gravement blessé le vieil homme.

-Je suis heureux d'avoir put te rencontrer... Tu as les yeux de ta mère. Je te confie ce que j'ai trouvé dans ces ruines. Ce sera mon dernier cadeau... Fais-en bon usage.

Aeon récupéra ce que Alexandre avait trouvé dans les ruines. Une vieil épée, ainsi qu'un grimoire. Sur l'épée et le grimoire se trouvaient des inscriptions qu'Aeon ne sut déchiffrer. Cependant, il réalisa bien vite la puissance de l'épée.
Cette rencontre avait changé Aeon. Il ne sentait plus la haine. Il voulait toujours tuer le dragon, mais plus par devoir, par volonté de mettre mettre fin à cet étape de sa vie que par envie de se venger.

Il s'entraîna pendant un an pour apprendre à comprendre et maîtriser le pouvoir de l'épée. En fin de l'an 438, il confronta le dragon qui avait rasé son village, dans une endroit désert de la Plaine de Gaïa, et, après un long et dur combat, réussit à vaincre le dragon. Il sentait maintenant qu'il pouvait entamer une nouvelle partie de son histoire. Il sentait que son destin était en marche.

Chapitre 4 : L'Eden et la naissance des ambitions

Pour avoir vaincu ce dragon, Aeon reçut un présent. Il reçut de la part des dieux le titre d'ange. Il eut l’autorisation de monter à l'Eden, ce qu'il fit. Il partit s'installer sur l'Eden en 439, et passa son temps à tenter de traduire et comprendre le grimoire. Cependant, toutes ses tentatives ne furent que peu fructueuse, et Aeon, après 2 années passé à chercher de l'aide auprès des plus grand érudits, décida de mettre cela de côté, pour pouvoir profiter pleinement de sa vie sur l'Eden.

Cependant, ce n'est pas car Aeon avait décidé de profiter de la vie sur l'Eden qu'il se mit à agir de manière heureuse et insouciante. Pendant plusieurs années, il prit soin de se lier avec des hautes personnalités de la cité divine, voire du palais divin, pour se rapprocher des Dieux. Il avait besoin de leur aide pour déchiffrer le grimoire, cependant, il fallait aussi gagner leur confiance, pour être sur qu'il ne lui récupèrent pas le grimoire.

Il fut très difficile pour Aeon de parvenir à cet objectif, mettant plusieurs années pour seulement pouvoir rencontrer assez régulièrement les Dieux. Cependant, il créa vite un lien avec Leol. Ses efforts finirent pas payer, et, au bouts de plusieurs années, il parvint à se lier d'amitié avec les Dieux, amitié qui s'avéra être réciproque. Cependant, Aeon n'en perdait pas ses objectifs de vue. Il savait cependant qu'il valait mieux attendre que le fruit soit mûr.

Aeon attendit ainsi encore quelques années. Ce fut en 454 qu'il considéra que le temps était venu. Il présenta le grimoire à Leol. Ce dernier sembla stupéfait quand il le vit. Il s'agissait des mémoires de Luc lui même. Leol, Mina et Aeon tentèrent de déchiffrer les écritures. Cependant, les écritures se révélèrent être des écritures magiques, qui n'étaient pas traduisibles, mais qui pouvaient seulement être « sentie » en se plongeant dans le livre, selon Mina. Elle prévint Aeon du danger que cela représentait, mais c'était trop tard, il était décidé.

Il retourna donc sur Fatalis, et visita le monde, pendant près d'un siècle, à la recherche des plus grands mages, des plus grands écrits magiques. Il visita à de nombreuses reprises Callya, Althar et bien d'autres. Il fit notamment la connaissance d'Athonis Zignar, qui deviendrait plus tard roi d'Althar, et devint son ami, les deux individus étant à l'époque tous deux intéressé par la recherche magique. Ce fut au final une immense collection de connaissance sur la magie qu'Aeon récupéra.

Il revint plus tard sur l'Eden, pour préparer son immersion dans le livre. Il utilisa la magie scellée dans les écrits qu'il avait récupéré à la fois pour se plonger dans les écrits de Luc, mais aussi pour se protéger de son influence.

Ce qui se passa lorsqu'Aeon immergea à l'intérieur du grimoire est inconnu, cependant, on sait qu'il se réveilla plusieurs semaines ensuite, ayant obtenu la capacité de lire le livre.

Il passa ainsi de nombreuses années à étudier le livre, pour en retirer la puissance et les connaissances incroyables du plus puissant des Dieux. Il en retira une expérience, un savoir et une puissance phénoménale. Cependant, Aeon décida d'attendre. De méditer sur ses plans. Il fallait que tout soit parfait. Il décida de frapper en l'an 560.

Chapitre 5 : La Conquête

Le Clan Cliff, depuis qu'Aeon était partit, avait sombré. A la mort de Julius, c'est une branche parallèle qui prit le contrôle du Clan, tandis que celui-ci perdait de sa puissance. Au bout de toutes ses années, la rancœur envers les Elfes de la Nuit avait disparut. Cependant, la volonté d'un leader, un vrai, elle, était plus présente que jamais. C'était le moment pour Aeon de frapper. Il retourna, après plus d'un siècle au clan Cliff. Il se présenta au clan lors d'une réunion de plusieurs clan.

Son nom était resté dans l'histoire d'Ultima, et surtout de la côte est, comme celui d'un grand Général, et d'un grand leader. Lorsqu'il apparut, il bluffa toutes les personnes présentes. Il lui fallait frapper un grand coup. Il s'était assuré, avant cela, d'avoir le soutient du clan Cliff, qui, ravis de son retour, l’introniserait comme le nouveau chef du clan ce soir là. Il tenut alors, devant les autres clan de la côte est un discours qui changea le cour de l'Histoire.

« Mes frères. Mes compatriotes. Vous tous, qui êtes aujourd'hui, réunis ici... Vous tous qui mangez ici... Vous connaissez le destin de cette nation. Et quand je parle de nation, je ne parle pas d'un clan ou d'un autre, d'une ville ou d'une autre, non. Je parle de notre Nation à tous. Je parle d'Ultima. Vous connaissez le destin qui nous fut imposer. Ce destin était celui de la guerre. La guerre incessante. La guerre sans victoire. La guerre sans défaite. La guerre sans but. La guerre pour la guerre. Ce destin nous l'avons porté pendant plus de 400 ans sur nos épaules. Ce destin, aujourd'hui, je vous propose de le briser. Je vous propose d'unifier à nouveau cette nation. J'ai voyagé de part le monde. J'ai acquis des connaissances, j'ai visité d'autres pays. J'ai vu ce qu'était un vrai pays, unifié. J'ai vu ce qu'était la paix, la prospérité. Pourquoi, mes amis, ne pourrions nous pas goûter à ces délices, nous aussi ? Pourquoi mes amis, sommes nous condamner à nous battre, seulement pour survivre, sans rien espérer, sans rien désirer ? Notre destin est notre ! Nous pouvons... Nous devons prendre notre destin en main, ici, et dès maintenant. Nous pouvons unifier cette nation encore une fois. Nous pouvons nous élever au niveau des autres grands, nous pouvons devenir la plus grande puissance que ce monde est jamais connu ! Nous n'avons qu'une chose à faire. Nous devons le vouloir. Le vouloir vraiment. Le vouloir à en mourir. Je suis dans ce cas. Si d'autres, parmi vous, pense comme moi, je serais ravis de les avoir, non pas derrière moi, mais à mes côtés, dans cette grande entreprise que nous sommes sur le point de mener. L'Empire d'Ultima, je vous le jure, renaîtra ! »

Le discours avait été rediffusé à la radio et la télé, grâce à un habile stratagème, et aussi grâce au graissage de pattes, à travers toute la côté est. Le succès d'Aeon fut indéniable. Tandis que des petits clans, qui le voyaient comme un ennemi, étaient vaincu, les un après les autre, dans des circonstances incroyable, le rêve semblait de plus en plus pouvoir devenir réalité. Aeon avait alors deux objectifs.
Le premier, c'était de vaincre le clan Arrington, avant que ce dernier ne rassemble trop de clans auprès de lui.
Le second, c'était de récupérer Luna, la capitale historique de l'Empire d'Ultima.
Il décida de s'attaquer aux Arrington d'abord.

Aeon possédaient les clan de la côte est, mais le clan Arrington était puissant, et avait des alliés. C'était un véritable coup de poker qu'Aeon jouait, pourtant, il restait confiant. La veille de la bataille, lorsqu'il explique le plan aux troupes, il resta calme. Ca allait marcher. Il le fallait.

La veille de la bataille, les troupes d'Aeon avait abandonné un plateau, se réfugiant dans un petit village. Cependant, Jules Arrington, chef du clan Arrington, compris qu'il s'agissait là d'une diversion, comprenant que le gros des troupes se trouvaient à un autre endroit. Il envoya donc une faible partie de son armée s'occuper des troupes à l'intérieur de la ville, tandis qu'il partait, avec le gros de son armée, attaquer les troupes qui se trouvaient cachée, à l'extérieur de la ville.

Cependant, il s'agissait là de toute la stratégie d'Aeon, faire croire à une ruse pour en cacher une autre. En réalité, la ville avait été piégé et aménagé de manière à ce que, tant qu'elle n'était pas entouré, les troupes à l'intérieur puisse sortir de la ville, piégeant les autres à l'intérieur, et c'est ce qui se passa. Les troupes des Arrington s'engouffrèrent dans la ville, seulement par le nord, cependant, cela permit aux troupes d'Aeon de fuir la ville, bloquant au passage les issues, et piégeant les forces ennemis à l'intérieur, tandis que les forces d'Aeon se dirigeaient vers les troupes d'Arrington pour les prendre à revers.

Ce fut un échec considérable pour Arrington. Cependant, le pire pour lui fut la suite de la bataille. Alors que ses troupes étaient désorganisé, devant se battre sur deux flans, il eut à affronter Aeon en combat, en plein milieu du champ de bataille. Fort de sa puissance nouvelle, Aeon parvint à vaincre et à tuer Jules Arrington facilement mettant fin à la bataille peu après, et s'assurant l'allégeance du clan Arrington. Prendre le reste d'Ultima fut alors chose facile. Au final, seul les Arrington posèrent une résistance. Après la victoire d'Aeon, la plupart des clans se rallièrent à lui, ainsi, Omris, Ydran et même le Fort Izalith se joignirent à Aeon. Seul Luna résista encore, mais la ville finit par tomber suite à un siège qui ne coûta la vie à aucun habitant, qui eux même chassèrent leur seigneur pour accueillir Aeon.

Cette guerre fut appelé la réunification. Elle dura 2 ans, et se fit sans grand bain de sang, épargnant les populations civiles, et sans grande bataille, sauf celle contre le clan Arrington. La majorité du peuple d'Ultima avait trouvé son sauveur, la plupart des clans finirent par accepter Aeon, et furent anoblie, ce qui ne devint vite qu'un titre honorifique, Aeon supprimant tout aspect de clan ou de féodalité.
Le 25 Ludas 562 deviendra par la suite la fête nationale de l'Empire. Il s'agissait du jour ou Aeon pénétra dans Luna. Une fois parvenu au château, sous l'acclamation du peuple, il fit rassembler la population de Luna, pour introniser l'Empire.

« Ultima brisé. Ultima outragée. Ultima martyrisée. Mais Ultima... unifiée !
Une fois de plus le peuple d'Ultima est unifié dans une seule nation, non pas par la force, mais bien car il l'a voulu ! Pendant trop longtemps on nous a regardé de haut. Pendant trop longtemps on nous a discriminé. Pendant trop longtemps on nous a considéré comme des barbares bons seulement à se battre entre nous. Mais cette époque est terminé ! L'Empire d'Ultima est de retour.

Quelques semaines plus tard, au crépuscules de l'an 562, un référendum organisé dans tout Ultima fit disparaître Aeon Cliff, le sacrant Empereur Aeon Ier d'Ultima, avec un massif, à 85%.

Chapitre 6 : Le règne

Peu après son sacre Aeon ordonna la rédaction d'une constitution pour l'Empire.
En même temps qu'il les anoblissait, il retira tout privilège ou territoires au clans, qui espéraient jusque là diriger leurs fiefs. Il les remplaça par des gouverneurs provisoires, prévoyant qu'ils seraient renouvelés tous les 4 ans par des élections locales.
Il créa ensuite le Sénat Impérial, composé de 150 sénateurs élus, et organisa immédiatement, dès l'ère Jidas de l'an 563 des élections sénatoriales. Il laissa une grande liberté aux partis. Le sénat fut alors élu en Leodas de l'an 563, et si les appartenances politique variaient, la plupart étaient acquis à l'Empereur. Seuls deux sièges de Sénateurs s'opposaient à lui. De plus, Aeon disposait toujours d'une très large manœuvre politique, malgré le Sénat.

L'Empereur était ainsi assuré de garder un grand marge de manœuvre, tout en laissant au peuple sa liberté, et donc, il gardait son affection. Il pouvait donc s'occuper de redorer la puissance d'Ultima. Il commença par se rapprocher d'Althar, pays qui était déjà amical, pour pouvoir posséder un allié de fortune dans une situation de guerre.

Il fallait ensuite augmenter la puissance militaire d'Ultima. Pour cela, il lança de grandes campagnes de recrutement dans l'armée, allant motiver les élèves à l'intérieur même du système éducatif, pour pouvoir créer une armée nombreuse et professionnelle, qui allait atteindre en 585 les trois millions de soldats. Il supervisa aussi la création de la division 0, division d'élite, dont tous les membres étaient très forts.

Enfin, il fit créer la Basse-Ville à Luna, la faisant protéger, pour s'assurer du bien-être des citoyens.
En 585, il est un Empereur aimé de la population, et un dirigeant efficace.


Toi, joueur

Prénom : YHWH
Surnom : Dieu
Age : Ce nombre dépasse la compréhension humine
Présence sur le forum : Environ 8
Niveau de RP : Moyen/Vétéran
Ce que vous aimez : Moi
Ce que vous n'aimez pas : Le reste

Un commentaire ? : Aucun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aeon Cliff et ses relations
» Aeon Kolima
» BORN TO DIE. (cliff)
» Wode et Aeon : soucis?
» Aeon Racoon - Nëlarion - ♂

Sauter vers: