Vergil, un retour

 
Lowell Diaciell
Modérateur
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 08/06/2011
Localisation : Perdu ~

Feuille de personnage
Point de vie:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Vergil, un retour Dim 7 Oct 2012 - 22:04
Nom : Il n'en possède pas.
Prénom : Vergil
Surnom : Sprint Du Faucheur
Age en l'an 585 : 38 ans, mais en bref, il en a 248 ans pour ne pas défrayer la chronique.
Année de naissance : En l'an 337.
Sexe : Masculin
Pays : Hallure, dans le Royaume de Callya. Mais il est généralement neutre.

Description physique :
Des yeux argentés, un regard profond, un visage impartial, et des cheveux complètement retourner en arrière.
Ayant la taille moyenne qu'à un adulte, soit 182 cm, une bonne musculature dût à ses entraînements intenses, il est un grand guerrier qui s'est expertisé dans le Iaijutsu, l'art de dégainer le sabre, il est donc un grand adepte du premier coup qui est habituellement fatal. Ses entraînements basés sr la détente de son corps lui permirent d'avoir une vitesse de coupe incroyable, d'une vitesse à ne pas sous-estimé. La puissance du coup est basé sur la vitesse et non sa propre force, mais la force a son importance bien sûr, il faut savoir s'en servir. Il possède aussi une très bonne souplesse et arrive à se servir de son centre.
Toujours avec sa tenue de combat sans manche auquel il met par-dessus son manteau bleuté, qui est très léger et équiper de protection aux avant-bras, mais se sont des protections minimes, ayant une faible importance. Son pantalon, proche du cuir, on pourrait l'appeler du cuir léger, il est plus robuste et laisse une facilité de mouvement par sa flexibilité, qui continue sur de simple bottes en cuir. Il porte aussi de temps à autre, des mitaines de cuirs elle aussi.

Description morale :
Combinant calme et vivacité de l'action, cela peut-être dut à son expérience ou bien à cette énergie qu'il le parcourt et qui nécessite un grand calme, saurez-vous deviner ce qu'il est ? En tout cas, à rester à l'écart, on dirait plus qu'il ne tente même pas de vous connaître et foncera comme un loup solitaire, et c'est vrai, il n'a jamais aimer le travail en équipe et préfère travailler en solo. Un solitaire froid de son genre aime agir en solitaire, vu qu'il n'a jamais travailler en groupe, il préfère viser l'efficacité que ce qui juge d'inutilité.
Mais à part ça, il est chasseur de primes, il traque les enflures et rapporte leur tête minutieusement découper avec son katana, une preuve matériel il faut après tout. C'est aussi pour cela qu'on le considère comme un démon, un sang-froid qui recherche l'efficacité que les sentiments. Peut-être que les rumeurs sont vrais, mais qui le sait vraiment ?
Il n'est pas bavard du tout sinon, et s'énerve très vite par des attaques de hautes rigueurs. Quelqu'un qui se la joue cool ne pourra jamais survivre dans un combat de hauts niveaux, c'est la base de la concentration, alors les vantards détendus n'auront aucune chance contre lui. En tout cas, commencer à combat avec lui signifie un combat à mort, alors faîtes attention à vos paroles. Il est de plus aussi perspicace que peu bavard, tout se déroule dans la tête, et rien dans les paroles. Après, avec un vide d'esprit lors des combats, il est presque impossible à comprendre ses mouvements, il se laisse porter par le vent d'après ce qu'il dirait, mais tout change lorsqu'il montre son vrai visage semble t-il. En tout cas, grâce à son apprentissage en arts martiaux chinois et japonais, il est sûr qu'il ne sera pas à sous-estimer, surtout avec ces techniques personnelles.

Histoire :
Du début, à la fin, il est calme. On dit qu'il aurait hériter du calme paisible qu'est la ville d'Hallure, à priori, celui qui l'aurait héberger et adopter s'était installer ici, son père adoptif disait qu'il était en harmonie avec cet endroit. D'un côté, l'endroit semblait presque illusoire, avec cette arbre gigantesque qui faisait tomber de ces pétales de cerisiers, avec la plaine qui l'entourait, elle semblait coupé du monde avait l'avantage de n'avoir pas connu les désastres de la guerre, ou les attaques. C'était aussi un lieu de pèlerinage pour les chevaliers, étant un endroit harmonieux, cet endroit était comme un apaisement pour eux, eux qui ont fait coulé le sang de si nombreuses fois.
Vergil avait donc put être tout à fait à son aise, dans cet endroit où il apprit beaucoup de choses. Et malgré les échecs, il arrivait à se relever et réussissait toujours... Il avait tout pour une vie tranquille et avait un fort esprit qui semblait rattraper par quelque chose d'autre dont il ne s'était jamais soucier.
Jusqu'au jour où il découvrit par le biais d'un document, qu'il n'était pas seul, qu'il avait un père, et que celui dont il pensait être l'enfant légitime, malgré les différences, n'était qu'en faîte un soldat, sans femme, ni enfant.
C'était il y a déjà très longtemps, lorsqu'il avait environs une vingtaine d'années. Son père serait partit pour des affaires urgentes. Un homme qu'il l'avait rencontrer lui avait mit la voie sur son doute : "La vérité est plus proche que tu ne le penses, et tu l'as côtoyer depuis le début..."
Après avoir rechercher longuement, il se décida à fouiller sur qui est vraiment l'homme qu'il considérais comme son père, surtout qu'il le connaissait bien, il n'eut pas trop de mal à deviner où se cachait les preuves.
Et ce fut le choc, il semblerait que c'était un chevalier d'élite de l'Empire d'Ultima, et un noble d'Astora. Il aurait à priori quitter l'Empire après des évènements tragiques, il semblerait qu'il veuille se poser, mais il avait de forte compétence, il n'a jamais échouer dans une seule de ces missions sauf la dernière qui a été confier à d'autre. Il était à la recherche d'un homme dangereux qui faisait des expériences suspects en capturant divers personnes, même un dragon paraît-il ? Ce qui le frappa le plus, c'est cette déclaration auquel il aurait trouver un enfant en milieu de la neige...
En tout cas, il en avait assez vu, et décida de partir sans en avertir la moindre personne. Il était plutôt renfermer, les habitants du coin le connaissait surtout car il s'entraînait chaque jours.
Il prit donc son équipement, sa longue veste, son katana, et se mit en route...
Il se passa beaucoup de choses, et il serait long de les cités. Allons au principale. (Et je ferai peut-être une Fic ou un Rp pour retracer son histoire en détail)
Mais à partir de 38 ans, le but était proche de lui, mais quelqu'un lui parait la route, c'était son ce guerrier d'élite, son père qu'il tuera finalement. Et ce n'est que lorsqu'il retrouva son père que la vérité éclata, sur ce qu'il est en particulier, qui était réellement sa famille, et son pouvoir, le pouvoir du démon qu'il découvrira lors de sa confrontation auquel il perdra. Il se passa une infinité de choses...
Il se consacra alors à se familiariser avec ce pouvoir, durant beaucoup de temps et tenta d'oublier son passé, jusqu'à maintenant. Il était devenu beaucoup plus fort qu'avant, et était maintenant prêt à voir ce qu'est devenu le monde de Fatalis.

Commentaire :
Une envie nostalgique de le faire réapparaître.

_______________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Sauter vers: